fbpx

NOUS AVONS NOS GAGNANTS !

 In Actualités

Rencontre avec…

Jonathan Merlet et Renaud Blanc

Les deux gagnants du jeu concours Scott x MB Race !

 

Après avoir traité plus de 800 candidatures, nous avons trouvé nos  deux ambassadeurs Scott x MB Race ! Renaud Blanc et Jonathan Merlet auront la chance de participer à la MB Ultra Somfy au guidon du tout nouveau Spark pour tenter de rallier la ligne d’arrivée des 140 km. Rencontre avec nos deux heureux vainqueurs !

Jonathan Merlet

Jonathan a 32 ans et il est originaire de Cholet où il vit avec sa compagne Charline et sa petite fille de 2ans et demi, Laurette. Il est ingénieur d’études mécaniques et conçoit des machines diverses et variées pour différents secteurs d’activités. Il est ? Ah non, il était ! Il y a 1 an, il a quitté  son travail pour créer sa société avec sa compagne dans un tout autre domaine : la bière ! Ils gèrent aujourd’hui ensemble La Binouzerie, une e-boutique de bières artisanales et locales avec la volonté de faire connaître et mettre en valeur les producteurs de bière de leur région.

Son lien avec le VTT ? «Je le pratique depuis très longtemps… J’ai encore des souvenirs des randos que je faisais avec mon père et où je ramenais régulièrement des lots en étant le « plus jeune participant » ! » Sa passion du VTT, c’est son père qui lui a transmis et il en est d’ailleurs très fier, Ancien coureur sur route dans la région, son père a découvert le VTT à la fin des années 80 et a participé à sa démocratisation en organisant pendant dix ans une des plus grosses randos de leur région dans les années 90.

Jonathan, de son côté, ne se considère pas comme un compétiteur et sa pratique a toujours été « loisir » car à côté du vélo, il a très (peut-être trop) longtemps pratiqué l’athlétisme et la course à pied en compétition. Quelques blessures, douleurs et péripéties plus tard, il décide de se concentrer sur le VTT. Il planifie tous les ans un ou deux raids en montagne avec un groupe d’amis. La montagne ? Son territoire de prédilection : « je vous laisse deviner où je pars en vacances tous les étés sachant que je ne suis pas un grand fan de la mer… »

En 2017, il découvre pour la première fois la MB Race grâce à une vidéo, celle de la victoire de Urs Huber. Vous l’avez peut-être en tête mais l’édition 2017 a été des plus dantesques : de la pluie du début à la fin de la course ! Et après cette vidéo, Jonathan avait un nouvel objectif. « Cette vidéo m’a transcendé et m’a donné envie de venir découvrir cette épreuve et cette si belle région ! Le rendez-vous était pris, je suis venu sur la MB Race en 2019 pour ma première participation et je ne savais pas trop dans quoi je mettais les pieds. Je me suis dit à ce moment-là que si je n’arrivais pas à faire 140km du premier coup, je reviendrais ! » Jonathan n’a malheureusement pas été finisher cette année-là, il s’est arrêté au bout de 100 km en trainant avec lui des problèmes d’estomac presque tout le long, Une mauvaise expérience ? « Bien sûr que non. Evidemment, c’était compliqué, et puis je n’avais certainement pas l’entrainement suffisant pour prétendre au 140, j’avais cependant passé une très belle journée sur le vélo, c’était dingue ! »

Le revoilà donc, cette année, reparti dans l’aventure MB Race grâce à Scott pour aller au bout des 140 km. « J’ai participé au jeu sans forcément y croire car les chances de gagner restent assez faibles. Quand j’ai vu que j’étais dans les finalistes, j’avais déjà du mal à y croire, je me suis dit « non c’est pas possible » et puis quand j’ai vu le mail qui m’annonçait que j’étais l’un des deux gagnants, j’ai juste halluciné, c’est fou ! Je pense que je réaliserai encore plus quand j’aurai le vélo et les équipements entre les mains ! »

Renaud Blanc

Renaud Blanc a 30 ans, il vit dans la région lyonnaise avec sa compagne Marie. Il est ingénieur maintenance pour la Compagnie Nationale du Rhône. Mais c’est avant tout un véritable épicurien… et un amoureux de tout ce qui a deux roues ! Moto, VTT, vélo de route, BMX, … Il adore faire du retro-engineering et rouler sur des vélos ou motos vintage pour sentir l’évolution de ces machines de rêve. « C’est incroyable de passer de ces morceaux de patrimoine à nos 29’ pouces d’aujourd’hui ! » Bref, un véritable passionné ! Auvergnat de naissance, il a grandi au milieu des volcans d’Auvergne à sillonner les pistes de BMX Race et les singles de VTT. Il est ensuite arrivé sur Lyon en 2011 pour les études et n’en est jamais reparti. « C’est véritablement là que je me suis concentré à 100% sur le VTT avec la découverte des Monts d’or, des monts du Lyonnais et du Beaujolais, on a un sacré terrain de jeu et on trouve des pratiquants très avertis, il y a un très beau niveau dans la région ! »

Mais d’aussi loin qu’il s’en rappelle, et que les photos le prouvent, il a toujours eu les fesses sur un VTT ! « Ma première compétition je l’ai faite sans entrainement à 10 ans avec le vélo trop grand de mon père et la tenue d’EPS que j’avais pour l’école. Bien sûr j’ai dû finir dans les derniers mais j’étais content de cette découverte qui m’a permis de choper un sacré virus ! » Depuis ce moment, il a toujours pédalé, en BMX dans un premier temps, puis en VTT dans un second temps. En 2011, il a acheté son premier VTT « haut de gamme » et c’était parti ! Les première compétitions, puis les premiers marathons… « J’ai tout de suite compris que le format marathon me plaisait et me correspondait. Mais au-delà de l’aspect purement compétition, j’aime partager de belles sorties VTT avec mes amis et mon club LYON VTT dans les plus beaux massifs de France. Le VTT c’est aussi des moments cool au milieu de nul part avec des gens qui partagent la même passion du crampon et de la montagne que toi ! »

Ce n’est pas la première fois qu’il va s’attaquer à la MB Race, mais il n’en est pas pour autant plus rassuré. « La MB Race, c’est un sacré morceau, rien que d’envoyer ton inscription, c’est déjà une épreuve ! J’ai sauté le pas en 2021 car je me sentais prêt et je n’ai pas été déçu ! Le premier mot qui me vient à l’esprit avec cette course c’est « revanche » ! En effet, en 2021 j’ai complétement arraché mon pneu arrière au KM70. J’ai perdu beaucoup de places le temps de réparer comme je pouvais avec des rustines et de la glue mais j’ai quand même réussi à finir le 140, mais pas comme je l’aurais voulu ». Avant de prendre le départ de la MB Ultra Somfy, il se disait que l’adage de « course la plus dure au monde » était marketing mais la course a vraiment été très difficile et, pour lui, c’est une course qui se mérite. D’ailleurs, pour rester motivé en 2022, il a gardé et posé sur son bureau le drapeau offert à l’arrivée pour se souvenir tous les jours des moments extraordinaires qu’il a vécu en 2021.

Il a été piqué dans sa curiosité quand il a reçu le mail du jeu concours. Pour lui ce n’était pas juste une participation offerte à une course, « c’est vraiment un accompagnement et une préparation pour nous mettre dans les meilleures dispositions possibles, la découverte d’une équipe et le partage autour du vélo. Que demander de plus ? Maintenant, il va falloir rester humble et garder en tête d’aller au bout car tellement de choses peuvent arriver, un pépin physique, mécanique… Mais c’est une réelle chance et une super motivation pour 2022 ! »

Leur vélo pour la MB Ultra Somfy 2022

Nos deux gagnants auront la chance de rouler sur le tout nouveau Spark RC. Ce vélo offre la combinaison parfaite entre une ingénierie carbone de pointe, des niveaux d’intégration jamais vus auparavant, et la quantité exacte d’un ingrédient secret. L’objectif était de rendre cette plateforme plus rapide que jamais en montée comme en descente. En augmentant le débattement qui passe désormais à 120 mm à l’avant comme à l’arrière, en perfectionnant la géométrie optimisant davantage les performances de pédalage, de pilotage et de confort et en appliquant les conseils des meilleurs athlètes du monde, le vélo de course de cross-country ultime fut créé. L’intégration totale de l’amortisseur mais aussi de la câblerie permettra d’exploiter tout le potentiel du vélo même dans des conditions dantesques tout en offrant une cinématique des plus efficaces. A cela s’ajoute plus d’espace permettant d’emporter deux bidons, idéal pour rester hydraté et faire face au dénivelé et à la distance. Bref, le vélo idéal pour participer à la MB Race !

Et quand on leur demande ce que ça leur fait de savoir qu’ils vont bientôt avoir ce bijou entre les mains, ils ont des étoiles dans les yeux. Comme Renaud l’a expliqué, c’est un amoureux des deux roues uniques et techniquement élaborés. « Ce Spark représente un peu le nec plus ultra de ce qu’on peut espérer d’un VTT XC en 2022. Il semble avoir tous les ingrédients d’une bête de course ! La première fois que je l’ai vu je l’ai trouvé déroutant puis plus je le regardais plus il me plaisait ! En tant qu’ingénieur, ce système d’intégration de l’amortisseur (et des câbles), ça laisse rêveur et maintenant que Scott l’a fait ça semble évident et on se demande pourquoi ça n’a jamais été fait avant d’ailleurs ! C’est souvent à ce qu’on voit les belles avancées technologiques ! Bref je n’ai qu’une seule hâte c’est de rouler avec et de voir ce qu’il produit à son guidon, si c’est comme l’ancien Spark mais en mieux alors ça doit être terrible ! »

Pour Jonathan, « Scott a toujours été une marque innovante et à chaque nouveau lancement de vélo, c’est un tremblement de terre dans le monde du VTT. Je pense que Scott a encore franchi un cap avec le système de suspension totalement intégré, c’est juste fou de réussir à faire ça je trouve. Pour moi, ce vélo est idéal pour le VTT marathon, léger, fiable, débattement suffisant pour se faire plaisir en descente mais pas trop pour ne pas pénaliser le pompage et le poids du vélo…bref le parfait équilibre ! Je n’ai qu’une chose à dire, vivement le 12 avril ! » 

En effet, nos deux gagnants auront la chance d’être accueilli le 12 avril prochain dans les locaux de Scott Sports France pour la remise de leur vélo. Retour en images sur leur journée prochainement, restez connectés !

Recent Posts
0