fbpx

LES VISAGES DE LA MB RACE – LA DREAM TEAM ENDURO

 In Actualités

Parce que la MB Race, ce n’est pas que du marathon ! Et oui, la MB Enduro fait son petit bout de chemin depuis la création de l’événement en 2010. Cette course fait d’ailleurs le plein chaque année et ravit tout ses pilotes. On vous présente aujourd’hui la dream team qui est derrière cette super épreuve : Nathan, Marion et Goulven ! Nathan a grandi avec la MB, Marion traverse la France pour nous rejoindre à chaque édition et Goulven s’investit avec toujours autant de passion même après 12 années passées dans l’orga ! Bref, ces trois là donnent tout pour leur épreuve !

Découvrez leurs portraits !

Allez, on commence par les présentations. Dites nous qui vous êtes !

Nathan : Moi c’est Nathan, 25 ans, j’habite la vallée du Mont Blanc depuis bébé et j’y suis très attaché ! J’adore la liberté, les grands espaces, le forêt et la montagne. Pratiquant l’enduro depuis 15 ans, j’aime particulièrement les moments de partages avec les potes, le dépassement de soi et surtout le fait de rester focus sur un objectif : arriver en bas avant les autres !

Marion : Marion, je suis originaire de Bretagne, j’ai pas mal bougé et j’ai vécu quelques années en Savoie. Aujourd’hui, je suis retournée dans mon pays natal mais je garde de très bons souvenirs de la montagne !

Goulven : Et enfin, moi c’est Goulven, je suis originaire du Sud-Ouest, j’ai toujours été impliqué dans l’événementiel et dans le milieu associatif depuis tout petit. Arrivé au pied du Mont Blanc en 2006, j’ai œuvré dans le bénévolat musical avant d’enfourcher un vtt et de me retrouver dans le collectif MB Race.

Goulven, quelque chose me dit que tu as bien œuvré pour la MB Race. Parle nous de ton parcours au sein de l’association…

Goulven : En effet, j’ai surtout pas eu vraiment le choix (rires). En 2010, Vincent m’appelle au mois de mai, soit 2 mois avant la première édition, pour encadrer la logistique de la MB Enduro. La sauce a pris avec un bon collectif et de belles valeurs avec lesquelles j’étais en accord et du coup j’ai pris mon pied pour créer de belles choses. Ensuite, Vincent (encore lui oui !) m’a gentiment demandé de prendre sa suite à la présidence de l’Association MB race en 2013… et j’ai de nouveau accepté ! J’ai donc été président de l’association jusqu’en 2016. Aujourd’hui, je suis toujours présent pour l’événement mais seulement en soutien pour des raisons personnelles.

Marion et Nathan, et vous, comment avez-vous rejoint l’aventure MB Race ?

Nathan : Il me semble que je suis rentré dans le comité de pilotage en 2017, mais avant ça, j’étais déjà ouvreur de la course et investi depuis mes 13 ans dans le nettoyage et la création des chemins avec Goulven. J’ai toujours été au plus près de l’évènement et je suis toujours présent lors de la course. Mais je suis plutôt discret, lors des briefings et de l’événement vous ne me remarquerez pas forcément (rires) !

Marion : Et moi, j’ai d’abord été bénévole en 2015. Et comme beaucoup, l’expérience m’a tellement plu que j’ai rejoint le comité de pilotage ensuite. Depuis quelques années, je suis retournée vivre en Bretagne, mais comme je suis beaucoup trop attachée à l’événement et à toute l’équipe, il m’est impossible de quitter l’asso ! Du coup je traverse toute la France chaque début d’été pour participer à l’organisation de la MB Race !

Quelle est votre organisation pour gérer la MB Enduro ? Qui fait quoi ?

Goulven : Le vieux ne fait plus grand chose à part de la débroussailleuse et du râteau ! Les jeunes sont aux commandes depuis 2016 et, il y a pas à dire, ils gèrent la fougère !

Nathan : On passe beaucoup de temps sur les sentiers avec d’autres bénévoles/copains en fin de journée ou les week-ends. D’ailleurs, il y a beaucoup de bonne humeur et de rigolades lors des sessions râteaux/pelles/pioches ! Et pour ma part, je m’occupe surtout des tracés, du balisage et du nettoyage des spéciales (avec Goulven, sa débroussailleuse et son râteau !!). Et enfin, je m’assure le jour de la course que tout se déroule comme prévu, en trio avec Marion et Goulven.

Marion : Comme Nathan l’a dit, on travaille plusieurs mois avant sur les parcours. Chacun a un peu sa mission spécifique. Pour ma part, je gère davantage les bénévoles, je travaille en amont de la course pour préparer les fiches de poste, repartir les équipes et les postes sur le terrain, anticiper le matériel… Le jour J, je gère la direction de course, je ne quitte jamais les talkies et je parcours la montagne en ranger et en général, avec le commissaire !

A vous trois, vous devez avoir pas mal d’anecdotes sur l’événement. Racontez nous un souvenir marquant !

Nathan : Je me rappelle d’une édition où nous avons été appelés par les motards qui balisaient la MB Ultra vers 23h00. Des arbres étaient tombés la veille sur les tracés à plusieurs endroits, on est donc allé jouer à la tronçonneuse et faire du nettoyage nocturne (rires) !

Goulven : Allez, on va remonter le temps ! Lors de la première édition, j’étais sur mon VTT en préouverture des spéciales. Après la descente depuis le col du Jaillet sur la Giettaz, je me présente le premier sur l’ancien télésiège, lequel était un peu poussif … Plus de 20 min plus tard, j’étais au sommet ! Rassuré, les coureurs devraient parvenir au sommet sans encombres… mais avec beaucoup de patience ! Après, j’ai de nombreuses anecdotes au PC course et en direction de course, des souvenirs moins marrants et bien plus stressants, mais des souvenirs que l’on aime !

Marion : Pour moi, c’était la MB 2018, le village exposants était à Megève. La spécificité de la MB Enduro est de faire l’arrivée de la dernière spéciale dans le village. Tout était ok sur le placement des bénévoles… sauf au niveau du rond-point juste avant le palais des sports donc les enduristes ne pouvaient pas prendre le départ. Pour assurer la fin de la course, Super Pat’ nous prévoit toujours du renfort, sauf qu’on n’avait pas pensé que la gestion des coureurs à ce rond-point allait être aussi tendue comme la route n’était pas fermée… Presque tout le comité de pilotage est venu en force pour assurer le passage des coureurs ! 1h30 assez intenses pour terminer le week-end ! C’est aussi ça la MB (rires) !

Cette année la MB Enduro fera à nouveau partie de la Coupe Auvergne Rhône Alpes et on vous promet encore des sentiers de qualité et de la bonne humeur. Inscrivez vous vite !

Recent Posts
0