fbpx

Édition 2012

 In Éditions précédentes

L’Association MB RACE est heureuse de vous annoncer le partenariat avec CULTURE VÉLO : Le réseau de magasins s’engage auprès de l’événement VTT pour une durée de 3 ans et bénéficiera du «naming».

Dorénavant, la MB RACE s’appellera : MB RACE CULTURE VÉLO.

A ce titre, nous avons interrogé Denis BRISCADIEU, Président de CULTURE VÉLO, sur les motivations de ce partenariat. Décryptage.

Pour la première fois, CULTURE VÉLO devient le partenaire majeur d’un événement. Qu’est-ce qui motive cette orientation ?
D.B : « D’abord et de manière tactique, une conjonction favorable de plusieurs éléments : la thématique de communication de l’Ultra Vélo lancée en 2012, le passage de CYCL’EVASION de Sallanches en CULTURE VÉLO et le dynamisme confirmé de l’évènement MB RACE. Ensuite, nous avons toujours eu  vocation a être là où le vélo avance dans des directions nouvelles et pas seulement en jouant sur des valeurs établies. En vélo, il faut regarder loin devant pour être sur de progresser. La MB RACE représente un des avenirs de l’engagement sportif à vélo qui nous intéresse pour le développement du cyclisme et celui de nos magasins. Ce n’est pas une simple orientation, mais bien la véritable vocation de l’enseigne depuis sa création ».

Que signifie la MB RACE pour CULTURE VÉLO ?
D.B : « Tout d’abord, chez CULTURE VÉLO, nous sommes des sportifs convaincus et la signature de l’épreuve « la course de VTT la plus difficile au monde » nous a interpellé. Tout comme le fait que l’épreuve se décline en différents degrés de difficultés et ouverts à tous publics nous a séduit. Ensuite nous connaissions Vincent HAZOUT, et étions persuadés du professionnalisme de l’organisation. Enfin il est certain que la théâtralisation sportive de l’épreuve située au cœur du massif du Mont-Blanc est unique au monde. Tout comme la chaine humaine que représente l’organisation d’un événement qui réunit plusieurs sites tout en ayant vocation à fédérer tous les sportifs d’une région, qu’ils soient issus des sports de glisse, du trail ou du cyclisme. Tout cela est bien dans notre culture d’entreprise qui est proche de toutes les pratiques tout comme dans l’énergie que chaque magasin déploie pour « donner le meilleur » à chacun de ses clients. C’est le genre de challenge « open » que nous aimons et qui nous motive. »

Votre catalogue 2012 a pour titre « le vélo change de format » et met en avant l’Ultra vélo comme discipline grandissante, qu’est-ce que représente la notion d’Ultra pour l’enseigne ?
D.B : « L’Ultra représente l’avenir et une des clés de recrutement pour de nouveaux adeptes du vélo. Nous sommes persuadés, que de plus en plus, les sportifs souhaitent vivre une aventure avec le vélo plus que de revenir avec « un classement ». Il faut donner de l’envergure aux épreuves et sortir de la monoculture de la « course traditionnelle » que ce soit en VTT ou sur Route. Dans le cyclisme, nous sommes trop longtemps restés dans une échelle réduite de perspective sportive. Le Trail nous a ouvert les yeux et vous êtes bien placés pour savoir à quel point dans le Massif, l’UTMB a généré une dynamique sportive qui fait des émules au 4 coins de l’hexagone. Il faut régénérer le format de nos épreuves, penser que les cyclistes sont plus en quête d’un challenge XXL que d’un résultat en secondes. Le vélo, il faut désormais le voir en cinémascope et en 3D. Chez CULTURE VÉLO, nous voulons être prêts à prendre ce départ là, avant que ce phénomène ne devienne une déferlante que tout le monde va chercher à rattraper avec opportunisme. »

Recent Posts
0